Importateurs : les stratégies face à la hausse du dollar (USD)

Please follow and like us:
Facebook
LINKEDIN

La flambée du dollar face à l’euro pénalise la performance des importateurs, qui ont vu augmenter leurs factures en dollar (USD). Or, l’entreprise dispose de plusieurs instruments et techniques financières. L’objectif prioritaire est de conserver un cours maximal d’achat EUR/USD (cours budget) pour préserver ses marges.

Décalez ou anticipez les décaissements en dollars

Décalez ou anticipez les décaissements en dollars en fonction de la tendance des cours du marché. Toutefois, il faut respecter les conditions contractuelles fixées avec vos fournisseurs. Pour cela, si la tendance est à la hausse du dollar, accélérez le paiement de quelques jours !

Compensez les décaissements avec les encaissements en dollars

Compensez les décaissements avec les encaissements en dollars !  L’objectif est de définir ses besoins en devise en fonction des flux d’entrés et de sorties prévus. Par conséquent, il convient de mettre en place un budget de trésorerie et d’ajuster ses prévisions régulièrement. Cela permet d’identifier les besoins en dollars et de couvrir le risque de change par des produits financiers.

Mettez en place des clauses d’indexation

Mettez en place des clauses d’indexation fixant le prix des marchandises en fonction de la dépréciation du cours EUR/USD ! Attention, ces clauses peuvent avoir des effets défavorables. D’ailleurs, il est important de tenir compte de la tendance des cours de change et de la durée du contrat.

Transférez une partie des achats en zone euro

Il convient d’identifier à partir de quel taux de change, il est plus profitable d’acheter ses marchandises en zone euro. Pour ce faire, l’analyse doit être faite sur les 20-80. Autrement dit, réalisez cette démarche sur 20% produits qui représentant 80% du chiffre d’affaires. En effet, l’objectif est de transférer l’achat uniquement des produits pour lesquels il y a un intérêt.

Instruments de couverture sur les marchés monétaires

Il existe des produits financiers plus ou moins souples permettant de couvrir le risque de change. Ces produits peuvent être classés en fonction de leur complexité :

  • Change à terme
  • Achat d’options de change vanilles
  • Tunnel d’options vanilles
  • Flexiterme
  • Options à barrières activantes ou désactivantes
  • Stratégie de ratio (accumulateurs)

Remarque : je vous conseille d’en parler à votre service financier et à vos partenaires bancaires avant d’utiliser les produits financiers.

Pour conclure

Pour conclure, il existe des outils et instruments permettant de se couvrir contre le risque de change. Il est important de bien apprécier la tendance des cours. De plus, il convient d’établir un budget de trésorerie pour anticiper les besoins de devise. Il est essentiel également de connaître son prix de revient pour adopter sa stratégie. Vous pourrez défendre le cours budget.

N’hésitez pas à poster un commentaire !

 

Ecrit par Laurent PHILIPPE, contrôleur de gestion et financier externe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please follow and like us:
Facebook
LINKEDIN